Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2011

ESPOIR et DESESPERANCE.

12 points d’écart entre Denis BOUAD et CHAPON sur le canton c’est inespéré, La victoire de Denis nous semblait bien engagée mais avec un tel écart, c’est vraiment un très beau score.

Par contre sur Uzès, la ville centre, nous avons de quoi nous inquiéter, CHAPON l’emporte et augmente même sa marge par rapport à 2004. Il fait quasiment le plein des voix de la droite et de l’extrême droite. Avec 52.67 % il cloue le bec de ceux qui le croyait impopulaire sur la cité ducale au point de se voir dans son fauteuil dans trois ans.

cantonales uzesSon éviction de la présidence de la CCU a été vécue comme une revanche de l’opposition uzètienne qui a aussitôt remis en cause sa légitimité.

Son score ce soir, nous oblige à plus de modestie, et à se poser la question du rôle de l’opposition et des conseillers municipaux qui la représentent, sans rien éluder et sans complaisance. Encore faut-il en avoir la volonté et la capacité.

09:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cantonales uzes

24/03/2011

UZES Bis Répétitas ??????

A Uzès l’histoire va-t-elle se répéter ? On peut vraiment se poser la question, il y a 28 ans Jean-Luc CHAPON a été élu maire grâce à son alliance avec une liste de la droite « sécuritaire » et une liste écologique. Dimanche, il pourrait retrouver son siège de conseiller général avec le soutien des mêmes personnes. Je passe rapidement sur le fait qu’il a appelé les électeurs du Front National à voter pour lui, ce sont ses petites salades entre gens de droite, c’est peu glorieux mais c’est à l’image du personnage.

Comme beaucoup d’uzétiens je vais sur différents blogs établis sur notre ville afin de savoir ce que veulent les uns ou les autres.

J’ai lu beaucoup de notes ou de coms de personnes parfaitement mécontentes de notre maire et rêvant déjà de le voir chuter en 2014, sur le marché, dans la rue, au centre commercial, les critiques sur la gestion vont bon train et beaucoup souhaitent une opposition unie pour vaincre aux prochaines municipales.

Or ce soir, j’apprends comme beaucoup d’autres que les écologistes d’Uzès se font tirer l’oreille pour se désister en faveur du candidat de la gauche, en faisant une recherche j’apprends aussi que le problème du Tram train et de la rocade serait la cause de cette discorde qui pousserait certains représentants du mouvement écologique à s’abstenir Dimanche prochain, et à inciter leurs électeurs à en faire autant, quitte à faire élire Jean-Luc CHAPON.

(on peut effectivement lire sous le stylet de Monsieur Laurent GAIDO, après une diatribe contre le PS : « Finalement, les électeurs auront les politiques qu'ils méritent, cela ne tenait qu'à eux de vouloir tenter un pari sur d'autres personnes, d'autres idées. Personnellement, au second tour, ne voyant pas le FN en embuscade, j'ai bien envie de laisser ces mêmes électeurs se démerder...A moins que D Bouad ne perçoive l'intérêt de l'écologie politique, un tram train étant plus utile qu'une rocade…… » )

 

On revit le même cauchemar qu’en 1983 et 1989 : Un parti représentant 10.5% de la population veut  en contraindre un autre fort de 30% d’électeurs à s’aligner sur ses positions. C’est une conception de la démocratie bien particulière qui n’honore pas ses auteurs. 

Un groupe qui veut imposer ses idées minoritaires par le chantage est un mouvement totalitaire.

Si je vote pour Denis BOUAD, c’est pour le voir appliquer son programme, pas celui de Monsieur Laurent GAIDO.

Quel avenir pour l’opposition en 2014 si une partie d’entre elle ne peut pas avoir confiance dans l’autre ? Si par malheur, Jean-Luc CHAPON était élu à la faveur de ce coup de Trafalgar, comment les responsables de la gauche pourront-ils convaincre leurs électeurs et leurs militants de la nécessité de s’allier ave Europe Ecologie ?. Comment ceux qui qualifient tous les jours le maire d’Uzès d’incapable et de fierot pourraient-ils être crédibles au près de l’électorat s’ils ont contribué à son élection au conseil général, et surtout comment vaincre un Jean-Luc CHAPON qui sortirait renforcé de ces cantonales ?

Moi, j’ai la chance d’être totalement libre de mes écrits et de mes paroles, je n’ai pas d’ambition électorale, j’ai déjà donné,  je ne pratiquerai pas ni la langue de bois ni le politiquement correct pour exprimer mon indignation.

Heureusement, je fais confiance aux vrais électeurs « écologiques » pour ne pas emboîter le pas de quelques « responsables irresponsables » dans ce comportement suicidaire pour l’avenir de l’opposition au maire d’Uzès.

Pour donner une chance à l’opposition de battre Jean-Luc CHAPON en 2014

Ne vous abstenez pas !!!Votez Denis BOUAD

 

BOUAD_denis_0016.jpg

 

 

21:27 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

23/03/2011

Tous unis pour Denis BOUAD

Ce soir Mercredi 23 MARS.18h30

Jean-Luc CHAPON en appelle aux voix du front national pour tenter de reconquérir le siège de conseiller général.

Il faut contrer l'alliance entre l’UMP et le FN

cantonales

Plus que Jamais, votez, Faîtes voter Denis BOUAD

A lire ce soir vers 20heures:

UZES: LES KMERS VERTS JETENT LE MASQUE !!

 

08:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cantonales uzes

22/03/2011

Mais il reste L'ESPOIR

C’est vrai, les résultats des cantonales sur Uzès sont décevants, cependant la victoire de Denis BOUAD nous paraît heureusement probable. Mais nous avons des raisons d’être déçus par le verdict des urnes pour la ville centre.

Le contexte politique national pouvait nous permettre d’espérer un net recul du maire, Jean-Luc CHAPON dans son fief, 2,5 % de moins ce n’est pas assez signifiant. D’autant que l’opposition ne progresse pas. Il faudra être très attentifs aux résultats du second tour.

En 2004 JL. CHAPON était arrivé en tête avec 50,8 % des voix contre 49,2% à D. BOUAD sur la cité ducale. Bien malin qui peut dire, avec certitude, aujourd’hui ce qu’il en sera Dimanche soir.

Ce sont les voix du FN qui vont décider du sort des candidats, (cruelle ironie !!!) et nous savons combien il est difficile de cerner les motivations des électeurs du parti de l’Amère LE PEN.

Nous savons cependant qu’un certain nombre d’entre eux expriment, au premier tour, un vote purement contestataire, sans pour autant souhaiter une victoire de l’extrême droite, ni au plan national, ni au plan local. Ces électeurs retournent au second tour à leur électorat d’origine ou s’abstiennent. Nous savons aussi que d’autres sont des jusqu’au-boutistes qui veulent la peau de l’UMP et n’iront pas voter Dimanche prochain. Toutes les voix FN ne sont donc pas acquises d’avance à JL.CHAPON.

IL y a le même phénomène chez les électeurs des partis d’extrême gauche, mais atténué par la faible représentativité de ces mouvements.

Quand sera-t-il des voix centristes de S. SUBTIL ?, ne nous faisons guère d’illusion, si on se fie au report des voix du Modem aux présidentielles de 2007 , elles iront majoritairement à JL.CHAPON, sauf peut-être sur la ville d’Uzès, où elles expriment avant tout une opposition au maire.

Objectivement, je pense que Denis BOUAD devrait quand même arriver en tête sur Uzès Dimanche, mais rien n’est joué, et Jean-Luc CHAPON peut sortir encore un tour de son sac d’ici là.  De toute façon, quel que soit le candidat qui gagnera la ville centre, il faudra surtout regarder les écarts pour pouvoir se projeter sur 2014.

Bien entendu, si Jean-Luc CHAPON reprenait le canton, nous aurions bien du souci à nous faire.

Dimanche faites barrage à la droite, votez DENIS BOUAD

cantonales

09:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cantonales

21/03/2011

UZES-Premières analyses (politiques) des résultats

Les premiers résultats sur le canton d’Uzès (et sur la ville centre) sont en tous points conformes à ce que nous avions annoncé il y a plus d’un mois sur notre Blog.

Sur le Canton :

BOUAD_denis_0016.jpgDenis BOUAD (30.13%) ( - 5.38% par rapport à 2004) devrait être réélu mais….(la gauche et les verts représentent 49.25%)

Pour Jean-Luc CHAPON (27.84 %) (-7.27% par rapport à 2004) les carottes semblent cuites, (la partie est du moins difficile)

Le parachuté du FN réalise 17% sans faire campagne (mais ne pourra pas se maintenir)

Bernard RIEU (6.78 %) n’arrive pas à relever le score du PC en particulier à Uzès (5.28%)

Jean-Louis CALVET réussit l’exploit ( !!!!)  de devancer de deux voix le NPA de

Sophie PASQUALINI 1.85%

Martial JOURDAN atteint la barre des 10% de justesse malgré la situation « nucléaire »

Et le Centriste Simon SUBTIL plafonne à 3.22%

 

SUR UZES l’opposition paye son soutien à la présidente (centre droit)  de la CCU . Cependant Denis BOUAD peut espérer arriver en tête au second tour.

(l'inconnue étant la répartition des voix FN)

 

Denis BOUAD (23.66%) réalise à peine un peu  plus que la liste PS aux municipales, il perd 8% par rapport à 2004 !!!

Le PC recule. Les candidats issus d’Uzès citoyenne (SUBTIL, JOURDAN) ne réalisent pas à tous les deux le score de ce mouvement ( -6,40% par rapport à 2008)

La Droite et l’extrême Droite réalisent 52,9 % des voix, CHAPON avec 39.09% (-2.5% par rapport à 2004) fait sur sa ville un relatif bon score et arrive en tête sur la cité ducale, montrant qu’il est loin d’être fini contrairement à ce que certains affirment. (c'est tout l'enjeu du 2ème tour)

L’opposition municipale + les communistes ne font que 43.58 %, (contre 46.34% en 2008) même en y ajoutant Calvet (inclassable) et le NPA on arrive à 47.09%. (Soit à peine 0.75% de plus que les résultats désastreux de 2008)

Ce n’est pas gagné pour 2014, mais rien n’est perdu à condition d’essayer de voir les choses de façon objective et non affective

14:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)